Viande de cheval | Un trader néerlandais au centre du scandale

Économie

Spanghero

Spanghero aurait acheté 42 tonnes de cheval

Rédaction

14/02/2013

Un trader néerlandais, Jan Fasen, a reconnu avoir acheté de la viande de cheval dans des abattoirs roumains avant de la revendre à la société Spanghero, de la coopérative basque Lur Berri.

  • De la viande de cheval. Photo: EFE

    De la viande de cheval. Photo: EFE

    De la viande de cheval. Photo: EFE
  • Partager
  • Envoyer

Commentaires

Un trader néerlandais, Jan Fasen, a reconnu dans un entretien au quotidien britannique The Guardian avoir acheté de la viande de cheval dans des abattoirs roumains avant de la revendre à la société Spanghero, de la coopérative basque Lur Berri, sous l'étiquette de cheval.

Jan Fasen est dirigeant de Draap Trading (le mot "Draap" lu à l'envers signifie "cheval" en néerlandais), une société de trading enregistrée à Chypre et gérée depuis Anvers, en Belgique. Selon la télévision néerlandaise NOS, Jan Fasen a déjà été condamné à un an de prison en janvier 2012 pour avoir vendu de la viande de cheval sud-américain sous l'étiquette de boeuf allemand halal.

Le trader néerlandais assure que la viande de cheval qu'il a remise à Spanghero était bien labellisée comme telle, ce que dément l'entreprise.

Selon Le Parisien, la société Spanghero aurait acheté du minerai de cheval, un mélange de maigre, de gras et de collagène, sous forme de viande hachée. Le quotidien a pu consulter des factures qui indiqueraient que la société Spanghero aurait réceptionné 42 tonnes de minerai de cheval au mois de janvier. Les factures sont adressées par Draap Trading Ltd et ont été adressées aux autorités vétérinaires roumaines pour les besoins de l'enquête. La société Spanghero a également démenti cette info.

>> Lire : Le "minerai" de nos lasagnes : "Avant, on n'osait pas en faire de la bouffe pour chat" (Rue89)

Pour faire face au scandale de la viande de cheval dans des plats cuisinés, les autorités européennes ont annoncé ce mercredi qu'elles demandent à tous les Etats membres de l'Union européenne de réaliser des tests ADN sur les produits à base de boeuf. Cette proposition, adoptée à l'issue d'une réunion d'urgence à Bruxelles, sera soumise aux États membres dès ce vendredi.

Les résultats d'une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) seront rendus publics ce jeudi après-midi.

>> Lire : Lur Berri, une coopérative devenue "monstre" agroalimentaire

>> Lire : Fraude à la viande de cheval : Spanghero au coeur de la tourmente

Commentaires

Publicité

Publicité

Les infos du Pays Basque

  • Euskal Herria

    Euskal Herria

    Retrouvez toutes nos actualités les plus récentes relatives au Pays Basque recueillies sur une seule page.

Publicité

Publicité

Le plus vu

    #-cargando_lmv-#
        #-cargando_lmv-#