cerrar buscador
Bilatu

17:16

sports

Pelote basque

Quand le frontball débarque dans un camp de réfugiés en Cisjordanie

Rédaction

Jean-Michel Idiart, créateur et développeur du frontball, va ouvrir cette semaine une première école de frontball dans le camp des réfugiés d'Al Fawwar en Cisjordanie.

  • Le mur séparant Israël des territoires palestiniens occupés. Photo: EFE

    Le mur séparant Israël des territoires palestiniens occupés. Photo: EFE

  • Whatsapp
  • Whatsapp
  • telegram
  • Envoyer

Le frontball débarque au Proche-Orient. Jean-Michel Idiart, créateur et promoteur de cette discipline, va ouvrir une première école de frontball dans les territoires palestiniens occupés, alors que l'implantation en territoires israéliens est également envisagée.

Après le quartier sensible de Tepito au Mexique et le quartier difficile de Nou Barris à Barcelone, l'association Frontball Développement, dont le siège social se situe à Ascain, en Pays Basque nord, va ouvrir une première école de frontball dans le camp des réfugiés d'Al Fawwar en Cisjordanie.

Une délégation du Pays Basque partira ce mercredi matin depuis l'aéroport de Biarritz. Ce jeudi et vendredi, ils organisent un stage d'initiation au frontball auprès de 30 enfants du camp. Les deux premières aires de jeu en Palestine seront inaugurées ce samedi 2 juin et accueilleront un Tournoi international avec la présence de Agusti Waltary, Imanol Agirre, Alain Heguiabehere et Peio Tellier.

Afin de pérenniser le frontball au camp de réfugiés d'Al Fawwar, une convention sera signée entre l'association du Pays Basque et le comité populaire, qui organise la vie quotidienne au sein du camp sous l'égide des Nations Unies.

"Ce site pilote devrait encourager la pratique dans d'autres zones de la Cisjordanie," selon Jean-Michel Idiart. "En parallèle, l'objectif d'une implantation en territoires israéliens est également envisagé," a-t-il ajouté.

“Pourquoi on ne pourrait pas utiliser à une minuscule échelle du frontball le mur de 800 km de long qui a été érigé en territoire palestinien par les Israéliens. Utiliser ce mur non pas pour séparer mais pour réunir. Je trouvais ça génial,” disait Jean-Michel Idiart en mars dernier, lors d'un entretien avec le Journal du Pays Basque.

L'objectif de cette initiative est aussi d'aider à améliorer la vie des enfants. Le sport "permet d'apprendre des valeurs telle que la confiance en soi et la prise d'initiative, il enseigne les principes fondamentaux de la tolérance, de l'ouverture aux autres et du respect," estime l'association Frontball Développement dans un communiqué.

Beaucoup d'enfants souffrant des conséquences de la guerre et de la pauvreté, le sport peut devenir "un outil efficace pour le rétablissement psychosocial des enfants". Raison pour laquelle, l'association Frontball Développement cherche à développer la pratique de ce sport auprès des enfants vivant dans des territoires considérés comme défavorisés.

À moyen terme, environ deux ans, Jean-Michel Idiart voudrait inviter quelques jeunes de chaque lieu au grand tournoi de frontball qui s'organise à Anglet.

 

Commentaires

  • Cyclisme

    • Cyclisme

      Cyclisme

      La base de données plus complète du cyclisme professionnel.

    Le plus vu

      #-cargando_lmv-#
      #-cargando_lmv-#